Suzanne Saroff, l’oeil d’une photographe.

“Taking shape via shadows or fragmentations, my subjects often become more than the singular and expected version of themselves. By utilizing clear forms like cylinders and glasses of water, a watermelon can be multiplied, stretched and flipped as it dances and contorts within the walls of overlapping glass.”

Cette phrase résume parfaitement le travail de Suzanne Saroff, jeune photographe qui revisite avec humour et modernité la nature morte.

“With tools and techniques such as refraction, directional light, and bold colors, my photographs give everyday items alternate visual avenues of expression,”

Suivie par quelques uns des grands influencers de la mode, Suzanne mérite que l’on s’ intéresse à sa démarche artistique. Elle joue avec les formes, les effets d’optique et de lumière afin de rendre son sujet plus captivant, plus vivant et par cela, modifie l’espace visuel de ses objets.

Suzanne s’est faite connaitre principalement avec son travail sur les distorsions. Elle a accumulé les interviews et article sur les sites de créatifs sur ce sujet… mais avant cela, elle jouait dejà avec les ambivalences et les fleurs.

Avec sa série “flowers”, elle capturait la rencontre entre une fleur et un élément étranger. Elle voulait entre autre, créer une émotion, une sensation que le spectateur aurait du mal à définir. Cette série flirte également avec la saturation des couleurs. L’association de la couleur du fond et de celle de la fleur lui permet de produire une énergie unique.

Suzanne Saroff instagram and website for more images 🙂

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out /  Change )

Google photo

You are commenting using your Google account. Log Out /  Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out /  Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out /  Change )

Connecting to %s